Accueil > Actualité > Anti-fascisme > Solidarité avec les militants antifascistes !

Solidarité avec les militants antifascistes !

vendredi 17 juin 2011

Samedi 21 mai dernier, le Collectif Antifasciste Rennais appelait à un rassemblement devant le Fleurte Café. En ce lieu devait se dérouler une lecture publique de Laurent James comprenant des textes d’Alain Soral, lecture organisée par Égalité & Réconciliation, organisation d’extrême droite, raciste, antisémite, misogyne et homophobe. Pour plus de détails nous renvoyons à l’excellent tract sur Alain Soral fruit des efforts des militants antifascistes rennais. (http://www.antifabzh.lautre.net/roazhon/wp-content/uploads/tract_soral_WEB.pdf)

Le rassemblement s’est tenu de manière pacifique durant plus d’une heure. Les militants antifascistes ont distribué les tracts et renseigné les passants dans le calme. La suite est une série de violences allant crescendo de la part des organisateurs. Menacés verbalement puis physiquement, les antifascistes ont subi des coups de matraques télescopiques, et des jets de lacrymogènes, puis ont essuyé des tirs de flash-balls. Un antifasciste a été touché dans le dos. Les militants ont du reculer devant l’usage d’armes. C’est alors qu’un organisateur a pris son véhicule et a chargé dans les manifestants en déroute. L’un d’entre eux a été renversé. Le camarade s’en sort, miraculeusement, avec de multiples contusions.

Nous exprimons notre solidarité avec les militants antifascistes. Dans un contexte de renforcement de l’extrême droite, et ce partout en Europe, la vigilance demeure essentielle. Les évènements de samedi ne peuvent que raviver notre détermination.

Nous mettons en garde ceux qui ne voient ici qu’un conflit entre militants antifascistes et nervis d’extrême droite ; la tentation d’un relativisme politique porte les germes de la montée d’un fascisme propre sur lui ou déguisé.

Nous rappelons qu’aucun motif n’est acceptable pour laisser agir librement l’extrême droite. Nous rappelons aussi que le capitalisme a toujours su s’acclimater aux régimes fascistes et autoritaires. Ceux qui laissent des tribunes à l’extrême droite pour faire de l’argent sont leurs complices.

Nous n’oublions pas que l’extrême droite en divisant les travailleurs en fonction de leurs couleurs, de leurs origines, ou de leurs sexes, sert aux quotidiens les intérêts capitalistes. En période de crise le patronat peut se satisfaire d’avoir un pareil allié, qui en voulant la fractionner s’évertue à affaiblir la classe des opprimés.

A nouveau nous assurons de tout notre soutien le Collectif Antifasciste Rennais et les militants blessés.

Solidarité Antifasciste, Union Locale CNT 35.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0