Accueil > Actualité > Anti-fascisme > Sur la ZAD il se fait passer à tabac par des riverains : des agresseurs (...)

Sur la ZAD il se fait passer à tabac par des riverains : des agresseurs jugés le 31 janvier

mardi 28 janvier 2014

Le 13 juin dernier, Claude, opposant au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-landes et par ailleurs militant de la CNT 44, s’arrête à la vue d’une épaisse fumée noire pour proposer de l’aide, étant formé en intervention secours et incendie.

Il est alors violemment agressé par les auteurs du feu, qui l’ont ensuite menacé de mort.
Claude se retrouve avec une ouverture au niveau de l’arcade sourcilière, les lèvres tuméfiées, des dents et côtes fracturées. Cette agression a eu pour conséquence plusieurs passages aux urgences et l’obligation d’abandonner un contrat d’intérim.

Il est à noter que des gendarmes présents à proximité ont refusé de se déplacer de 300m pour interpeler les agresseurs qui se trouvaient dans une voie sans issue.

Les partisans du projet d’aéroport évoquent souvent les violences subies par les riverains de la part des opposants, sans toutefois qu’aucun témoin ne soit identifiable ou même ne porte plainte, ou même qu’un acte soit avéré. À l’inverse, on assiste ici à une violence explicite, délibérée et indéniable, de la part de riverains de la Zone à défendre contre un opposant au projet.

Ce fait n’est malheureusement pas isolé. Un jeune avait déjà été passé à tabac pour l’unique raison d’avoir affiché son opposition au projet d’aéroport. Il en avait résulté de multiples fractures au niveau de la mâchoire. Ses agresseurs n’ont jamais pu être identifiés.

Le 31 janvier à 14h, les agresseurs poursuivis seront jugés au tribunal de Saint-Nazaire.

La CNT appelle à soutenir Claude, et rappelle qu’aucune tentative d’intimidation ne fera céder contre ce projet inutile et imposé.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0